Un mythe chinois raconte qu’autrefois, les pandas ne possédaient pas de taches noires mais étaient complétement blanc.
Un jour, la plus jeune des quatre sœurs d’une famille de panda mourut. Les autres trempèrent leurs pattes dans la cendre en signe de deuil. En pleurant, elles se frottèrent les yeux pour essuyer leurs larmes, se prirent mutuellement dans les bras pour se consoler et se bouchèrent les oreilles pour ne pas entendre les pleurs.
Le mythe raconte que ces taches de cendre soient restés sur leur fourrure, devenant leurs tâches noires caractéristiques.

Privacy Preference Center